Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
EnglishFrancais
first_episode_psychosis_information_guide Centre de toxicomanie et de santé mentale

 

Les symptômes de la psychose

Le premier épisode psychotique : Guide d’information. (© CAMH 1999, 2007)

La psychose peut frapper soudainement ou se développer très lentement. Il existe des signes avant-coureurs dont l’isolement social, la méfiance, l’anxiété, la nervosité, l’irritabilité et la dépression. On peut aussi noter des changements sur le plan des habitudes de sommeil, de l’appétit, du niveau d’énergie et de la capacité de mémorisation, de réflexion et de concentration. Les symptômes varient d’une personne à l’autre et sont parfois appelés à changer avec le temps. Voici certains des symptômes les plus courants.

Modification de la pensée
Dans certains cas, les personnes qui vivent un épisode psychotique ne pensent plus de la même façon. Elles ont, par exemple, de la difficulté à se concentrer, à suivre une conversation ou à se souvenir de quelque chose. Leurs idées deviennent embrouillées ou décousues.

Croyances étranges ou fausses
La personne en proie à une psychose se met souvent à croire à des choses imaginaires qu’on appelle «idées délirantes». Elle peut en être tellement convaincue que même l’argument le plus logique ne réussira pas à lui faire changer d’idée. Parmi les exemples d’idées délirantes, citons la sensation d’être suivi ou filmé par une caméra, ou encore la conviction que ses pensées sont contrôlées par une force extérieure.

Modification de la perception
Pendant une psychose, une personne peut entendre, voir, sentir, goûter ou ressentir des choses qui n’existent pas. Par exemple, elle entend des voix ou des bruits que personne d’autre n’entend, voit des choses irréelles ou ressent des sensations physiques inhabituelles. Ces fausses perceptions s'appellent des hallucinations.

Modification des sentiments et de l'humeur
Les sautes d’humeur sont fréquentes durant un épisode psychotique. Une personne peut se sentir anormalement surexcitée, déprimée ou anxieuse. Il est possible qu’elle éprouve très peu d’émotion ou qu’elle semble indifférente aux personnes de son entourage.

Modification du comportement

Les gens qui vivent un épisode psychotique agissent parfois de façon inhabituelle. Ces changements sont souvent associés aux symptômes décrits ci-dessus. Une personne peut éclater de rire au mauvais moment ou se fâcher sans raison apparente. Elle peut aussi être portée à s’isoler ou à se désintéresser de ses amis, de ses études ou de son travail. Les symptômes de la maladie perturbent quelquefois son sommeil et son appétit. Par exemple, elle a de la difficulté à dormir parce qu’elle se sent préoccupée ou refuse de manger de peur que sa nourriture soit empoisonnée.

Certaines personnes en proie à une psychose se sentent tellement déprimées qu’elles perdent le goût de vivre. Celles qui ont des pensées suicidaires peuvent tenter de mettre fin à leurs jours. Il est important d’informer un professionnel de la santé ou un thérapeute de la présence de pensées suicidaires. Les membres de la famille auront peut-être besoin d’aide pour composer avec ce genre de situation. En cas d’urgence, on doit amener la personne au service d’urgence de l’hôpital le plus près.

Le traitement soulage les symptômes de la psychose.

Le premier épisode psychotique : Guide d’information

  1. Comment définit-on la psychose?
  2. Les symptômes de la psychose
  3. Les causes de la psychose
  4. Les différents types de psychose
  5. Le traitement de la psychose
  6. Le soutien familial — préoccupations
  7. Le processus de rétablissement
Standard téléphonique 416 535-8501
Ligne d’information de CAMH Toronto: 416 595-6111 Sans frais: 1 800 463-6273
Lignes d'aide de ConnexOntario
Complexe
rue Queen
1001, rue Queen O.
Toronto (ON)
M6J 1H4
Pavillon
rue Russell
33, rue Russell
Toronto (ON)
M5S 2S1
Pavillon
rue College
250, rue College
Toronto (ON)
M5T 1R8
Nos 9 bureaux en Ontario