Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Naviguer vers le haut
EnglishFrancais
oxycontin Centre de toxicomanie et de santé mentale

 

L'OxyContin : Parlons franchement

Qu’est-ce que l’OxyContin ?

L’OxyContin (« Oxy » ou « OC » dans la rue) est un analgésique à libération contrôlée. Il a été créé en 1995 pour les personnes nécessitant un médicament contre la douleur 24 heures sur 24, afin qu’elles n’aient pas à prendre aussi souvent de comprimés. L’OxyContin contient de l’oxycodone, un opioïde comme la morphine, la codéine, l’héroïne et la méthadone. L’oxycodone se trouve également dans des médicaments tels que le Percocet, l’Oxycocet et l’Endocet.

Quelle est la différence entre le Percocet et l’OxyContin ?

Le Percocet et l’OxyContin soulagent tous les deux la douleur, mais les effets du Percocet durent environ cinq heures, alors que ceux de l’OxyContin durent environ 12 heures.

Le Percocet contient cinq milligrammes d’oxycodone, qui se libère dès que le comprimé est pris. Le Percocet contient également de l’acétaminophène (le médicament contenu dans le Tylenol), qui rend les gens malades s’il est pris en trop grande quantité.

Or, l’OxyContin ne contient pas d’acétaminophène. C’est de l’oxycodone pure en doses beaucoup plus fortes que le Percocet. Au Canada, les comprimés d’oxycodone peuvent contenir 10, 20, 40 ou 80 mg d’oxycodone. Un seul comprimé d’OxyContin peut contenir autant d’oxycodone que 16 comprimés de Percocet.

Dans le cas de l’OxyContin, une partie de l’oxycodone est libérée au moment de l’ingestion ; le reste est enrobé et se libère lentement dans l’organisme. C’est pourquoi l’OxyContin soulage la douleur pendant de nombreuses heures.

Quels sont les effets de l’OxyContin ?

S’il est pris conformément à l’ordonnance, l’OxyContin est un médicament sûr, mais s’il est pris d’autres façons, il peut être très dangereux.

Les problèmes commencent lorsqu’une personne à la recherche d’un « rush » écrase ou mâche le comprimé pour que toute l’oxycodone soit libérée dès l’ingestion, comme c’est le cas avec le Percocet. Cependant, l’OxyContin contient beaucoup plus d’oxycodone, et pas d’acétaminophène dont une forte dose pourrait rendre malade.

Si vous prenez de l’OxyContin sans ordonnance ou contrairement aux directives, vous risquez :

  • de faire une surdose. Les signes de surdose comprennent une respiration difficile ou lente et une somnolence extrême. Le risque de surdose augmente si vous prenez de l’OxyContin avec d’autres opioïdes, de l’alcool ou des tranquillisants. Une surdose d’OxyContin peut causer des dommages au cerveau ou la mort. Si vous croyez qu’une personne fait une surdose d’OxyContin, appelez le 911 !
  • d’acquérir une dépendance. Si vous prenez de l’OxyContin régulièrement pour obtenir un état d’euphorie, cette sensation s’estompera de plus en plus vite. Si vous cessez de prendre de l’OxyContin, vous ressentirez des symptômes de sevrage pénibles. Et, très vite, vous n’aurez plus qu’une idée en tête : vous en procurer pour éviter que la maladie n’envahisse votre vie. Le temps que cela prendra varie d’une personne à une autre, mais ça pourrait être très vite le cas.
  • de vous sentir très mal. En plus des symptômes de sevrage, l’OxyContin comporte des effets secondaires : constipation, problèmes d’ordre sexuel, enflures, nausée, transpiration, démangeaisons, somnolence.
  • de contracter une infection. L’injection d’OxyContin comporte les mêmes risques que l’injection d’héroïne ; les personnes qui partagent leurs seringues peuvent contracter le VIH, l’hépatite et d’autres infections dangereuses, ou infecter d’autres personnes.
  • d’être arrêté. Le simple fait d’avoir l’OxyContin de quelqu’un d’autre en sa possession est un crime. Vous risquez d’être arrêté et condamné, et d’avoir un casier judiciaire.
  • d’aggraver les choses. En prenant de l’OxyContin pour soulager vous-même votre douleur ou atténuer vos émotions, vous ne ferez qu’aggraver vos problèmes. L’OxyContin semblera vous soulager, mais quand vous en serez dépendant, votre vie sera bien pire. En masquant ce que vous ressentez, l’OxyContin vous empêche de faire face à vos problèmes et d’obtenir de l’aide au moment où vous en avez besoin.

Si je prends de l’OxyContin qui ne m’a pas été prescrit, que puis-je faire pour me protéger ?

Il est toujours risqué de prendre de l’OxyContin sans ordonnance ou de façon contraire aux directives. Cependant, si vous voulez quand même en prendre, suivez ces conseils pour réduire le risque de surdose :

  • N’écrasez pas l’OxyContin et ne le mâchez pas avant de l’avaler.
  • N’écrasez pas l’OxyContin pour renifler la poudre.
  • Ne dissolvez pas l’OxyContin dans de l’eau pour vous injecter.
  • Ne prenez pas d’OxyContin si vous n’avez pas l’habitude de consommer des opioïdes.
  • Ne prenez pas d’OxyContin avec d’autres opioïdes, de l’alcool ou des tranquillisants (comme le Valium).
  • Ne prenez pas d’OxyContin si vous êtes seul(e), car personne ne pourra vous aider si vous faites une surdose.
  • Ne prenez pas d’OxyContin peu de temps après un sevrage d’opioïdes.

Si vous prenez de l’OxyContin, vous courrez moins de risques en suivant ces conseils, mais le seul moyen sûr de le pendre est de suivre l’ordonnance du médecin.

Si je prends de l’OxyContin qui ne m’a pas été prescrit, je suis le seul à en subir les conséquences, n’est-ce pas ?

Non.

Acheter de l’OxyContin de rue enrichit les personnes qui commettent des actes criminels. Ces personnes volent le médicament dans les pharmacies, le dérobent à des malades, dans leur famille ou ailleurs, ou vendent l’OxyContin qui leur a été prescrit. L’OxyContin qui a été prescrit est souvent payé avec l’argent des contribuables ou couvert par une assurance-médicaments privée. Acheter de l’OxyContin qui a été prescrit à quelqu’un et qui a été payé par notre système de soins de santé gaspille les ressources consacrées aux médicaments pour les personnes malades.

L’OxyContin peut affaiblir votre capacité de conduire ou de faire fonctionner une machine sans danger ; si vous conduisez un véhicule après avoir pris de l’OxyContin, vous augmentez vos risques d’avoir un accident et de blesser quelqu’un.

Comment savoir si j’ai une dépendance à l’OxyContin ?

Si vous prenez de l’OxyContin tous les jours, votre organisme s’y habituera. Vous avez peut-être une dépendance si :

  • vous avez besoin de prendre de plus en plus d’OxyContin pour obtenir les mêmes effets ;
  • vous ressentez des symptômes de sevrage si vous cessez brusquement de prendre de l’OxyContin : tremblements, crampes, vomissements, douleurs musculaires, insomnie, agitation ;
  • vous consacrez tant de temps et d’argent à l’achat d’OxyContin que vous délaissez ce qui est important dans votre vie ;
  • vous continuez à prendre de l’OxyContin malgré les problèmes qu’il vous cause.

Si vous éprouvez ces problèmes, vous aurez probablement besoin d’aide pour cesser votre usage d’OxyContin.

Que faire si je ne peux pas arrêter de prendre de l’OxyContin ?

Vous pouvez obtenir de l’aide.

Un médecin peut prescrire un médicament pour soulager les symptômes de sevrage. Vous pouvez faire votre sevrage à la maison ou, au besoin, dans un centre de sevrage.

Après le sevrage, une thérapie de groupe, du counseling ou un séjour dans un centre de traitement de la toxicomanie peut vous aider à éviter de reprendre de l’OxyContin (rechute).

Pour ce faire, il est important de ne prendre aucune autre drogue psychotrope (qui modifie les humeurs), y compris l’alcool. Les personnes qui font des rechutes répétées et pour qui les autres traitements se révèlent inefficaces pourraient avoir besoin d’un traitement d’entretien à la méthadone.

Pour de plus amples renseignements, précisions, consultez votre médecin ou adressez-vous à l’un des organismes ci-dessous.

Où puis-je obtenir de l’aide à propos des drogues ?

  • CAMH (prise en charge) : 416 535-8501, poste 6128
  • MAARS (Service torontois d’orientation et d’évaluation de la toxicomanie) : 416 599-1448 (à Toronto)
  • DART (Drogue et alcool – Répertoire des traitements, Ontario) : 1 800 565-8603

Ce dépliant a été réalisé par Michael Lester, médecin, et Kate Tschakovsky, travailleuse sociale, à CAMH.

Standard téléphonique 416 535-8501
Ligne d’information de CAMH Toronto: 416 595-6111 Sans frais: 1 800 463-6273
Lignes d'aide de ConnexOntario
Complexe
rue Queen
1001, rue Queen O.
Toronto (ON)
M6J 1H4
Pavillon
rue Russell
33, rue Russell
Toronto (ON)
M5S 2S1
Pavillon
rue College
250, rue College
Toronto (ON)
M5T 1R8
Nos 10 bureaux en Ontario