Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Naviguer vers le haut
EnglishFrancais
La méthadone Centre de toxicomanie et de santé mentale

 

La méthadone de rue : Parlons franchement

Qu’est-ce que la « méthadone de rue » ?

Il s’agit de la méthadone vendue ou donnée à quelqu’un d’autre que la personne à qui elle a été prescrite.

La méthadone est un médicament puissant qui fait partie d’un groupe de drogues, appelées « opioïdes », qui comprend la codéine, la morphine, le Percocet, l’OxyContin et l’héroïne.

La méthadone est prescrite par un médecin pour traiter les personnes qui ont une dépendance aux opioïdes. Lorsqu’on suit la prescription, la méthadone est sans danger. Elle ne procure pas de sensation d’euphorie (« high »), mais elle élimine les symptômes de sevrage des opioïdes pendant toute une journée. Lorsqu’elle n’a pas à s’inquiéter du sevrage, la personne trouve le temps de faire des choses, comme aller à l’école ou au travail.

La méthadone vendue ou donnée à quelqu’un d’autre que la personne à qui elle est prescrite est très dangereuse.

Qu’est-ce qui rend la méthadone si dangereuse ?

Les drogues comme l’héroïne, le crack et même la nicotine agissent rapidement, mais leurs effets ne durent pas longtemps. Cependant, la méthadone agit très lentement ; il faut des heures avant d’obtenir l’effet complet. Comme son action est très lente, son effet peut durer jusqu’à 24 heures. Il n’y a pas de « rush » lorsque vous prenez de la méthadone, mais ses autres effets sont semblables à ceux de l’héroïne et de l’OxyContin : une trop grande quantité peut vous endormir et arrêter votre respiration.

Cela est dangereux parce que vous pouvez faire une surdose de méthadone sans jamais vous sentir euphorique. Une personne qui prend de la méthadone qui ne lui a pas été prescrite peut :

  • prendre la dose complète d’une autre personne d’un seul coup ; chaque personne gère la méthadone différemment et la dose destinée à une certaine personne peut être mortelle pour une autre ;
  • en prendre une petite quantité, puis encore un peu plus un peu plus tard pour essayer d’atteindre l’euphorie, sans comprendre qu’une surdose peut se produire beaucoup plus tard ;
  • mélanger la méthadone avec d’autres drogues pour essayer d’être euphorique ; parce que la méthadone agit lentement et que ses effets durent longtemps, la personne peut s’endormir, faire une surdose et mourir.

La plupart des gens qui font une surdose de méthadone ont pris de la méthadone de rue. Vous pouvez mourir en prenant seulement de la méthadone de rue ; cependant, il est particulièrement dangereux d’en prendre avec d’autres opioïdes, de l’alcool ou des tranquillisants.

D’où vient la méthadone de rue ?

Certaines personnes à qui on a prescrit de la méthadone ont le droit d’emmener leur médicament à la maison. C’est ce qu’on appelle les « doses à emporter ». La méthadone de rue peut venir de personnes qui vendent ou donnent leurs « doses à emporter ».

Le fait qu’elle soit souvent diluée rend-il la méthadone de rue moins dangereuse ?

Les personnes qui vendent leur méthadone essaient souvent de faire plus d’argent « en coupant » (en diluant) leur méthadone avec de l’eau ou du jus de fruit.

Le fait de diluer la méthadone la rend plus dangereuse. Peu importe ce que dit l’étiquette, vous ne savez jamais combien vous en prenez. Une personne peut faire une surdose en prenant une dose plus forte ou une dose moins diluée que d’habitude.

Pourquoi est-il dangereux de vendre sa méthadone ?

Si vous vendez la méthadone qui vous a été prescrite, vous risquez aussi de faire une surdose. Cela peut sembler étrange, mais il y a une raison à cela. Si vous sautez des doses, votre corps n’est plus habitué à la dose complète. Si vous avez ensuite à prendre votre dose complète sous observation, même pendant quelques jours, par exemple, si vous êtes à l’hôpital ou en prison ou encore si vous n’avez plus le droit d’emmener des doses à la maison, vous pouvez faire une surdose.

Pourquoi la méthadone de rue est-elle illégale ?

Parce que la méthadone est dangereuse pour toute personne qui en consomme sans qu’elle ne lui soit prescrite ; il est illégal de vendre ou de donner de la méthadone. Si quelqu’un meurt après que vous lui ayez donné ou vendu de la méthadone, vous pouvez être tenu criminellement responsable de sa mort.

Pouvez-vous augmenter les effets de la méthadone ?

La méthadone bloque certains effets d’autres opioïdes, comme l’héroïne ou l’oxycodone. Par conséquent, si vous consommez de la méthadone, puis un autre opioïde pour en augmenter les effets, il se peut que vous ne ressentiez pas l’effet d’euphorie ou que cet effet ne dure pas longtemps. Mais même si vous ne vous sentez pas euphorique, la méthadone peut vous endormir et vous faire arrêter de respirer.

Pourquoi certaines personnes consomment-elles de la méthadone de rue ?

Certaines personnes consomment de la méthadone de rue par curiosité, pour savoir quelle sensation elle procure. Cependant, comme elles ne sont pas habituées à prendre cette drogue, elles peuvent mourir après n’en avoir pris qu’une toute petite dose.

D’autres prennent de la méthadone parce qu’elles veulent un analgésique puissant. Cependant, si vous avez un problème de douleur, mieux vaut en parler à votre médecin plutôt que de prendre de la méthadone de rue.

D’autres encore prennent de la méthadone de rue pour éviter les symptômes de sevrage d’opioïdes comme l’héroïne ou l’OxyContin. La méthadone peut faciliter le sevrage, mais en prendre sans les conseils d’un médecin peut être mortel. Si vous pensez avoir besoin de prendre de la méthadone, composez l'un des numéros qui figurent dans la section « Où obtenir de l'aide à propos des drogues ». Les personnes qui suivent un programme de traitement à la méthadone ont moins de risques de surdose.

Comment éviter de faire une surdose de méthadone de rue ?

Ne consommez pas de méthadone sans que personne ne le sache. Dites à quelqu’un ce que vous faites et ce que vous avez pris, et demandez à cette personne de vous surveiller. N’oubliez pas que les effets dureront pendant des heures et qu’il faudra donc quelqu’un à vos côtés pendant un bon moment.

Si vous pensez que vous en avez trop pris, vomir ne vous aidera pas. La méthadone est absorbée par le corps en 15 minutes environ, même si vous n’en ressentez pas les effets avant des heures.

Si vous pensez avoir fait une surdose, demandez immédiatement de l’aide médicale.

De plus, si vous vomissez la dose que vous avez prise plus de 15 minutes plus tôt, ne prenez pas d’autre méthadone. Elle a déjà été absorbée et en prendre plus pourrait entraîner une surdose.

Gardez la méthadone hors de portée des enfants, qui peuvent la prendre pour du jus de fruit. Même une petite quantité peut tuer un enfant.

À quoi reconnaît-on une surdose de méthadone ?

Les personnes qui font une surdose de méthadone s’endorment lentement et il est difficile de les réveiller. Leur respiration ralentit et devient superficielle et elles peuvent perdre connaissance.

Les personnes qui font une surdose de méthadone ont besoin de médicaments spécifiques et de soins médicaux pour renverser les effets de la surdose. Le café, les douches froides et les « promenades » ne serviront à rien.

Demandez tout de suite de l’aide médicale !

Les surdoses de méthadone doivent être traitées à l’hôpital, sinon la personne risque de mourir ou d’avoir des lésions au cerveau.

Où obtenir de l’aide à propos des drogues :

  • CAMH (prise en charge) : 416 535-8501, poste 6128
  • MAARS (Service torontois d’orientation et d’évaluation de la toxicomanie) : 416 599-1448
  • DART (Drogue et alcool – Répertoire des traitements) : 1 800 565-8603

Ce dépliant a été réalisé par Michael Lester, médecin, et Kate Tschakovsky, travailleuse sociale, à CAMH.

Standard téléphonique 416 535-8501
Ligne d’information de CAMH Toronto: 416 595-6111 Sans frais: 1 800 463-6273
Lignes d'aide de ConnexOntario
Complexe
rue Queen
1001, rue Queen O.
Toronto (ON)
M6J 1H4
Pavillon
rue Russell
33, rue Russell
Toronto (ON)
M5S 2S1
Pavillon
rue College
250, rue College
Toronto (ON)
M5T 1R8
Nos 10 bureaux en Ontario