Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Naviguer vers le haut
EnglishFrancais
Programmes et soins Centre de toxicomanie et de santé mentale

Les cadres de l’équipe de direction des programmes de soins

Sarah Downey
Vice-présidente à la direction, Programmes de soins

Sarah Downey compte près de 20 ans d’expérience progressive en qualité de cadre de direction. Durant ces années, elle a occupé divers postes dans les domaines de la planification et de l’exploitation, dans plusieurs centres hospitaliers universitaires de l’Ontario. Dans son dernier emploi à titre de vice-présidente de l’Hôpital Princess Margaret au sein du Réseau universitaire de la santé, elle était chargée de l’ensemble des services cliniques et des services de soutien de cet important centre d’oncologie, le plus grand du Canada.

Mme Downey, qui est titulaire d’une maîtrise en administration de la santé de l’Université d’Ottawa, détient aussi le titre de gestionnaire agréée des services de santé (Certified Health Executive) du Collège canadien des leaders en santé. Elle a publié plusieurs articles sur les pratiques hospitalières et elle a présenté des communications à de nombreux colloques sur la santé. Mme Downey est également activement engagée dans le domaine de la santé en tant que bénévole.

Benoît Mulsant
Médecin-chef

En sus de ses responsabilités de médecin-chef, le Dr Benoît H. Mulsant, MD, MS, FRCPC, DFAPA, est le président du Comité de contrôle de la qualité de CAMH. Il est également professeur et vice-président du département de psychiatrie de l’Université de Toronto et professeur de psychiatrie à l’Université de Pittsburgh.

Le Dr Mulsant est l’auteur ou le co-auteur de plus de 300 articles de revues et chapitres d’ouvrages scientifiques. Il a été, et continue d’être, le chercheur principal de plusieurs essais cliniques portant sur le traitement des troubles psychiatriques chez les patients gériatriques, essais financés par les Instituts de recherche en santé du Canada et par les National Institutes of Health des États-Unis. L’objectif primordial de ses recherches au cours des deux dernières décennies a été d’améliorer le traitement des personnes âgées atteintes de troubles mentaux graves. Il s’intéresse tout particulièrement à concevoir et à réaliser des essais cliniques destinés aux patients âgés présentant des troubles mentaux réfractaires au traitement, dont la dépression psychotique, la dépression gériatrique grave, le trouble bipolaire et la schizophrénie du grand âge, la maladie d’Alzheimer et les autres troubles cognitifs. Depuis peu, le Dr Mulsant et ses collaborateurs s’efforcent de personnaliser les traitements des troubles mentaux du grand âge en s’appuyant sur les progrès accomplis dans les domaines de la pharmacogénétique et de l’imagerie cérébrale.

Rani Srivastava
Chef, Soins infirmiers et Exercice professionnel

En tant que chef des soins infirmiers et de l’exercice professionnel au sein de CAMH, Rani Srivastava supervise le Département de l’exercice professionnel, qui englobe la qualité et la sécurité, la déontologie, et les relations avec les clients. Forte d’une vaste expérience dans les domaines des soins infirmiers, de l’enseignement, de la consultation, de l’élaboration de politiques, de l’administration et de la recherche, Mme Srivastava est entrée à CAMH en 2003, en qualité de chef adjointe des soins infirmiers. Elle a élaboré des directives de pratique à l’intention des infirmières et infirmiers et elle est fréquemment invitée à animer des ateliers et à donner des conférences.

Mme Srivastava est très active dans le domaine de l’enseignement : elle est chargée de cours à la Faculté des sciences infirmières Lawrence Bloomberg de l’École des études supérieures de l’Université de Toronto ainsi que professeure auxiliaire à l’École des sciences infirmières de l’Université York. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières (avec honneurs) de l’Université Dalhousie (1981), d’une maîtrise en sciences infirmières de l’Université de Toronto (1986) et d’un doctorat en sciences médicales, également de l’Université de Toronto (2008).
Jim McNamee
Directeur général, Traitement des maladies mentales complexes

Jim McNamee est codirecteur général, avec April Collins, du programme de traitement des maladies mentales complexes. Avant d’être nommé à ce poste, il était directeur administratif du programme psycho-légal de CAMH.

Après avoir obtenu une maîtrise en travail social de l’Université Wilfred Laurier, M. McNamee a débuté sa carrière en 1989 dans la Division de psychiatrie légale de l’Institut psychiatrique Clarke où, durant les neuf premières années, il a travaillé dans les unités de soins et les services ambulatoires. En 1998, il est devenu directeur du Service de consultations externes en psychiatrie légale, nouvellement ouvert, et de la Clinique des comportements sexuels, qui existait déjà, et il s’est également vu confier la direction de l’Unité de réadaptation en milieu ouvert, au sein du programme psycho-légal. De 2005 jusqu’à la restructuration, M. McNamee a été directeur administratif du programme psycho-légal de CAMH.

Sur le plan professionnel, M. McNamee s’intéresse à l’élaboration de protocoles de soins intégrés, à la réinsertion sociale des clients des services de psychiatrie légale et à la prise en charge des pulsions agressives. Il a fait de nombreuses présentations sur les thèmes de la stigmatisation vécue par les clients des services de psychiatrie légale, la réinsertion sociale de ces clients et le traitement des délinquants sexuels.

April Collins
Directrice générale, Traitement des maladies mentales complexes

April Collins est codirectrice générale, avec Jim McNamee, du programme de traitement des maladies mentales complexes. Mme Collins, qui est titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto, a débuté sa carrière au Centre des sciences de la santé Sunnybrook. En 1989, elle est passée à l’Institut psychiatrique Clarke où elle a travaillé, durant plusieurs années, auprès de clients hospitalisés et de clients externes présentant des troubles mentaux graves et persistants. En 1998, elle a été nommée chef des Services de traitement de la schizophrénie, situés à l’édifice de la rue College, puis, en 2002, elle s’est installée au complexe de la rue Queen pour y assumer les fonctions de directrice administrative adjointe. De 2009 jusqu’à la restructuration des programmes de soins, Mme Collins a été directrice administrative du Programme de traitement de la schizophrénie.

Mme Collins a donné des cours sur divers thèmes ayant trait à la prise en charge des personnes atteintes d’une maladie mentale grave et de leurs familles, et elle a également fait de nombreuses présentations sur ces sujets. Elle s’intéresse à l’édification de réseaux de soins qui favorisent le rétablissement, à la promotion et à la réforme du système de santé mentale, à la création de modèles novateurs de prestation de services et à leur évaluation, à la production de mesures de la qualité et d’analyses comparatives, et à l’instauration de nouvelles avenues de traitement.

Tony George
Directeur médical, Traitement des maladies mentales complexes

Le Dr Tony George est directeur médical du programme de traitement des maladies mentales complexes, et chef de la Division de traitement de la schizophrénie de CAMH. Il est également professeur de psychiatrie et codirecteur de la division Cerveau et thérapeutique (Brain and Therapeutics) du département de psychiatrie de l’Université de Toronto, où il dirige un programme de recherche visant à élucider le substrat biologique de la concomitance de la dépendance et des maladies mentales graves, en mettant tout particulièrement l’accent sur la schizophrénie. Ses recherches sont financées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), les National Institutes of Health (NIH) des États-Unis, la Fondation ontarienne de la santé mentale et la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). M. George a été le premier titulaire de la chaire Psychiatrie de la dépendance (Addiction Psychiatry) de l’Université de Toronto, chaire qu’il a occupée de 2006 à 2012.   

M. George a effectué sa formation élémentaire et sa formation médicale à l’Université Dalhousie de Halifax, qui lui a décerné, en 1992, le diplôme de docteur en médecine. De 1992 à 1996, il a fait un stage de résidence en psychiatrie. Son stage terminé, il a obtenu une charge de cours en neurosciences translationnelles à la Faculté de médecine de l’Université Yale à New Haven, dans le Connecticut, un poste qu’il a occupé de 1996 à 1998, après quoi il a intégré le corps professoral de cette faculté. Avant de s’établir à Toronto, en septembre 2006, M. George était professeur agrégé de psychiatrie à l’Université Yale.

M. George, qui a à son actif plus de 165 publications revues par des comités de lecture, est associé de l’American College of Neuropsychopharmacology (ACNP) et il est, depuis 2007, rédacteur en chef adjoint de la revue de neuropsychopharmacologie de l’ACNP. Depuis le début de sa carrière, il s’efforce d’intégrer l’évaluation et le traitement de la maladie mentale et de la dépendance ainsi que la prise en charge de ces deux conditions par les services de santé. Son objectif est de promouvoir la qualité des traitements dans un cadre qui englobe la formation et la recherche translationnelle et clinique de pointe.

Chris Bartha
Directrice générale, Populations défavorisées

Christina (Chris) Bartha est, depuis le 1er septembre 2012 directrice générale du Programme destiné aux populations défavorisées. Auparavant, elle était directrice administrative du Programme pour les enfants, les jeunes et leur famille, et du Programme de traitement de la toxicomanie chez les adultes.

Titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto, Mme Bartha a consacré les dix premières années de sa carrière à la pratique du travail social en tant que clinicienne et éducatrice auprès d’enfants et d’adultes atteints de troubles mentaux avant de devenir directrice de programmes. Depuis 13 ans qu’elle travaille à CAMH, elle a assumé un rôle de premier plan dans un certain nombre de domaines : elle est co-auteure du livre Putting Children First, elle a apporté sa contribution à des publications médicales et conçu des guides d’information sur la santé mentale à l’intention du grand public, et elle a joué un rôle moteur dans l’intégration des services de santé mentale et des services de traitement de l’alcoolisme et de la toxicomanie, ainsi que dans l’expansion des services aux populations culturellement diverses et des services aux jeunes simultanément aux prises avec la maladie mentale et la dépendance. Mme Bartha a eu un rôle déterminant dans la planification des services médicaux dispensés dans les nouveaux locaux de CAMH de la rue Queen et elle a contribué à la planification du nouveau Service pour les enfants, les jeunes et leur famille, qui prodigue des soins actifs aux jeunes atteints de troubles concomitants – une première au Canada.

Convaincue que des normes de pratique élevées alliées à des soins personnalisés optimisent l’accès aux services, suscitent l’espoir et favorisent le rétablissement de nos clients, Mme Bartha promeut résolument l’excellence des services aux clients et aux familles.. 

Linda Mohri
Directrice générale, Accès et transitions

Après avoir obtenu une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto, Linda Mohri a débuté sa carrière à l’ancien Institut psychiatrique Clarke, en 1992, où elle a occupé divers postes cliniques, essentiellement dans les domaines de la psychiatrie générale et des troubles de l’humeur.

Au moment de la fusion qui a donné naissance à CAMH, Mme Mohri est passée à un poste de gestion, dans le cadre duquel elle avait la responsabilité de divers services de soins actifs. Depuis 1999, Mme Mohri a occupé des postes à responsabilité croissante, l’avant-dernier en date étant celui de directrice administrative du Programme centralisé d’évaluation, de triage et de soutien (CATS), du Programme à l’intention des femmes et du Programme de gestion des lits.

Sur le plan professionnel, Mme Mohri s’intéresse à l’évaluation et au traitement des maladies mentales aiguës, au soutien et à l’accompagnement professionnel des gestionnaires et autres dirigeants, et à la mise en place de systèmes de soins intégrés et coordonnés.  

Kwame McKenzie
Directeur médical, Populations défavorisées et Accès et transitions

Le Dr Kwame McKenzie est entré au Centre de toxicomanie et de santé mentale ainsi qu’à l’Université de Toronto en 2007. C’est un expert internationalement reconnu des enjeux sociaux que sont la lutte contre la maladie mentale et le suicide, et la mise en place de systèmes de santé efficaces et équitables.

À titre de médecin, psychiatre, chercheur et conseiller en politiques, M. McKenzie se consacre depuis plus de vingt ans à la mise en lumière des causes de la maladie mentale et à l’étude des aspects transculturels de la santé. Ses recherches portent sur les politiques sociales, communautaires, cliniques et appliquées. Il a exercé en Afrique, en Europe, dans les Caraïbes et aux États-Unis.   

M. McKenzie a mis sur pied des services qui ont été couronnés de prix. Il est l’auteur de plus d’une centaine de publications scientifiques, dont quatre livres. Il a formé un grand nombre de cliniciens et de chercheurs et il a conçu des politiques de santé pour plusieurs nations européennes et pour le gouvernement fédéral du Canada. Il exerce actuellement à Toronto.    

M. McKenzie a animé des émissions de radio et de télévision pour la BBC et pour Channel 4 (R.-U.), et il a tenu des chroniques dans le Times et le Guardian. Son travail dans les médias lui a valu de nombreuses récompenses nationales.

M. McKenzie a fait ses études de médecine à l’Université de Southampton, au Royaume-Uni, et il a étudié la psychiatrie à l’hôpital et à l’Institut de psychiatrie de Maudsley ainsi qu’à l’Université de Harvard, aux États-Unis. Ancien membre du conseil du Collège royal de psychiatrie du R.-U., il est à présent directeur médical au Centre de toxicomanie et de santé mentale, professeur de psychiatrie à l’Université de Toronto et président de la filiale torontoise de l’Association canadienne pour la santé mentale.

Au nombre des prix et récompenses qui lui ont été récemment attribuées figurent le prix Dominican of Distinction, le prix d’excellence scientifique attribué dans le cadre des African Canadian Achievement Awards et la nomination Fellow par le Collège royal des psychiatres (R.-U.). 

Neill Carson
Directeur général, Soins ambulatoires et traitements structurés

M. Carson, qui a débuté sa carrière à la North Belfast Child and Family Unit, en Irlande du Nord, est entré à CAMH en 1999, en inaugurant le poste de gestionnaire des services aux patients externes pour le Programme de double diagnostic. Avant de devenir directeur général du programme Soins ambulatoires et traitements structurés en septembre 2012, il occupait, depuis 2007, un poste de directeur administratif dans le cadre duquel il était chargé du Programme de double diagnostic, du Programme à l’intention des femmes et du Programme des troubles de l’humeur et d’anxiété. Auparavant, il avait exercé comme thérapeute familial, enseignant et expert-conseil dans le domaine du double diagnostic et de la santé mentale chez les enfants.

M. Carson s’intéresse tout particulièrement à la mobilisation communautaire et au renforcement des capacités. Il a été membre de divers comités locaux – dont le Comité interministériel de placement et de consultation au sein du Bureau ontarien d’assistance à l’enfance et à la famille – et d’une foule de comités sur l’accès à des soins intégrés pour les personnes aux prises avec un double diagnostic. En 2008, il a été l’initiateur, avec des représentants de la YWCA et de plusieurs hôpitaux et organismes communautaires, d’un processus de mobilisation collective en vue de la création de services destinés aux femmes. À l’heure actuelle, il siège au conseil d’administration et au comité des finances et de vérification de Mainstay Housing.

Durant ses loisirs, M. Carson aime dépenser son énergie à bicyclette, à skis, en chaussures de course, ou avec son chien, Chester. En compagnie de sa femme, Elizabeth, et de leurs enfants Eileen (18 ans) et Michael (15 ans), il consacre une bonne partie de son temps à la recherche de terrains boueux, infestés d’insectes ou gelés pour y camper. 

Peter Voore
Directeur clinique, Soins ambulatoires et traitements structurés

Le Dr Voore, qui est membre du personnel médical de CAMH depuis 1987, est devenu directeur clinique du nouveau programme de CAMH Soins ambulatoires et traitements structurés en septembre 2012. Avant cette nomination, il était directeur clinique du Programme centralisé d’évaluation, de triage et de soutien (CATS) et du Programme à l’intention des femmes.

En sa capacité de psychiatre, il œuvre depuis plus de 25 ans dans les domaines de la psychiatrie d’urgence, de la psychiatrie générale, de l’administration et de la formation médicale. M. Voore détient un doctorat en médecine et un doctorat en psychiatrie de la Faculté de médecine de l’Université de Toronto et il a fait des études postdoctorales à l’hôpital Bellevue de l’Université de New York. M. Voore est associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et professeur agrégé à la Faculté de médecine de l’Université de Toronto. M. Voore s’est distingué par ses contributions à la formation des médecins résidents et il est examinateur pour le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

M. Voore a été coprésident de la Mental Health and Addictions Acute Care Alliance, une initiative conjointe de sept hôpitaux du RLISS du Centre-Toronto, qui a permis d’élargir l’accès des patients aux soins psychiatriques d’urgence et aux soins psychiatriques actifs grâce à la collaboration et à l’innovation.

Rania Shuggi
Directrice, Activités cliniques

Rania Shuggi détient une spécialisation en psychologie de l’Université de Toronto. Avant de travailler pour le Programme de mesures correctives administré par CAMH, d’abord en tant que cadre administrative, puis en tant que gestionnaire du programme, elle était assistante de recherche à l’ancienne Fondation de la recherche sur la toxicomanie.

Après avoir obtenu une maîtrise en administration des affaires, Mme Shuggi a été nommée au poste de directrice, Analyse fonctionnelle et intégration, avec la charge des Services généraux. Par la suite, elle a assumé la fonction de directrice par intérim, Activités cliniques. Avant d’occuper son poste actuel, Mme Shuggi était directrice, Préparation opérationnelle; à ce titre, elle travaillait en étroite collaboration avec le vice-président à la direction des services généraux et du réaménagement, le vice-président à la direction des programmes de soins et un certain nombre d’autres cadres dirigeants afin d’assurer la préparation opérationnelle des édifices de la Phase 1B.
​​​​
Jane Paterson
Directrice, Pratique interprofessionnelle, une initiative à l’échelle de CAMH

Jane Paterson, MA trav. soc., MA trav. soc. aut., est la directrice du Programme de pratique interprofessionnelle de CAMH. Dans le cadre de son travail clinique, elle a côtoyé des personnes aux prises avec des dépendances concomitantes à des problèmes mentaux et elle a acquis une vaste expérience en thérapie familiale.

Dans son nouveau poste, Mme Paterson pilote des initiatives de changement des pratiques et elle a mis en place des structures destinées à fournir aux cliniciens soutien et mentorat. À l’heure actuelle, elle travaille à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques cliniques, à la formation théorique et pratique des étudiants et à la promotion de résultats optimaux en matière de soins et d’apprentissage au moyen de l’enseignement interprofessionnel et de la collaboration.

Elle est l’auteure de publications traitant de la supervision clinique et de la documentation électronique. Elle enseigne à la Faculté de travail social Factor Inwentash de l’Université de Toronto ainsi qu’à l’École de travail social du Smith College de Northampton, au Massachusetts. 

Gabriella Golea
Directrice, Pratique interprofessionnelle
Accès et transitions et Traitement des maladies mentales complexes
 
Gabriella (« Gaby ») Golea est titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières de l’Université Laurentienne de Sudbury, en Ontario (1984), d’un certificat en gérontologie de l’Institut polytechnique Ryerson de Toronto (1989) et d’une maîtrise en sciences infirmières de l’Université de Toronto (1997). Elle détient en outre une certification nationale en soins psychiatriques et soins de santé mentale de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada.

Mme Golea a plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la santé mentale, durant lesquelles elle a occupé des postes d’infirmière soignante et des postes d’encadrement en milieux intra et extra hospitaliers. Elle continue d’exercer dans sa sous-spécialité, la psychiatrie gériatrique, et elle a animé un certain nombre de programmes de formation pour les professionnels de la santé mentale et pour les établissements de soins de longue durée. Elle a été membre de plusieurs comités locaux, provinciaux et nationaux centrés sur les soins aux malades mentaux ou sur le rôle des infirmières et infirmiers en soins psychiatriques et soins de santé mentale dans divers cadres de pratique. Elle a également agi à titre de consultante auprès de l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario (CNO) concernant la prévention de la maltraitance des clients et elle est membre du comité statutaire Inquiry, Complaints and Reports (enquêtes, plaintes et comptes rendus) du CNO.

Mme Golea est membre de la Sigma Theta Tau International Honour Society of Nursing, de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario (AIIO), de l’International Society of Psychiatric Nurses, de l’American Psychiatric Nurses’ Association et de l’International Psychogeriatric Association (IPA). Elle a été membre fondateur du Nurses’ Shared Interest Group (groupe d’intérêts partagés des infirmières et infirmiers) de l’AIIO. Elle a également été présidente du Mental Health Nurses Interest Group (groupe d’intérêts des infirmières et infirmiers en santé mentale) de l’AIIO, de 1992 à 1994, et présidente de l’Association des anciens de la Faculté de sciences infirmières de l’Université de Toronto, de 2000 à 2002.

Sur le plan professionnel, Mme Golea s’intéresse également aux politiques de la santé, à l’élaboration de programmes, à la planification des ressources humaines du secteur de la santé et à la réforme du système de santé mentale. 

Margaret Gehrs
Directrice, Pratique interprofessionnelle,
Soins ambulatoires et traitements structurés et Populations défavorisées

Directrice de la pratique interprofessionnelle pour les programmes Soins ambulatoires et traitements structurés et Populations défavorisées, Margaret Gehrs est également maîtresse de conférence associée à la Faculté Lawrence S. Bloomberg de sciences infirmières de l’Université de Toronto.

Mme Gehrs a plus de 25 ans d’expérience en tant qu’infirmière en santé mentale. Avant son retour à CAMH, en 2011, en capacité de directrice des soins infirmiers, elle a œuvré dans divers milieux : soins intra hospitaliers, urgences psychiatriques et soins extra hospitaliers; et à divers titres : infirmière clinicienne de première ligne, infirmière de recherche, infirmière clinicienne spécialisée et administratrice. Elle a dirigé plusieurs équipes locales interprofessionnelles de santé mentale et œuvré auprès de personnes atteintes de maladies mentales graves, de personnes présentant des problèmes de dépendance associés à des maladies mentales et de personnes sans abri. Mme Gehrs s’intéresse tout particulièrement à l’élaboration et à l’évaluation de modèles de soins faisant le pont entre les services intra et extra hospitaliers et offrant une réelle continuité de soins aux populations vulnérables.       

Mme Gehrs se réjouit de l’occasion d’œuvrer en collaboration avec l’équipe de direction et l’équipe de pratique infirmière avancée au sein du programme Soins ambulatoires et traitements structurés et du programme Populations défavorisées. Elle est enthousiaste à l’idée de travailler avec les équipes cliniques du programme de pratique interprofessionnelle, de capitaliser sur leurs atouts et de créer, pour les personnes aux prises avec des troubles mentaux complexes et des problèmes de dépendance, des services de soins ambulatoires et des protocoles de traitement plus accessibles et mieux intégrés. Elle considère que ce poste lui fournit une excellente occasion de rehausser la qualité des services hospitaliers et ambulatoires destinés aux enfants, aux jeunes, aux personnes âgées et aux personnes porteuses d’un double diagnostic. Mme Gehrs est résolument en faveur de l’initiative Organisme phare au chapitre des pratiques exemplaires de CAMH et elle contribuera à la promotion des lignes directrices de pratiques exemplaires au sein des programmes cliniques.
​​​
Standard téléphonique 416 535-8501
Ligne d’information de CAMH Toronto: 416 595-6111 Sans frais: 1 800 463-6273
Lignes d'aide de ConnexOntario
Complexe
rue Queen
1001, rue Queen O.
Toronto (ON)
M6J 1H4
Pavillon
rue Russell
33, rue Russell
Toronto (ON)
M5S 2S1
Pavillon
rue College
250, rue College
Toronto (ON)
M5T 1R8
Nos 8 bureaux en Ontario