Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Naviguer vers le haut
EnglishFrancais
current_year Centre de toxicomanie et de santé mentale

Les bases d’un meilleur accès aux services à la jeunesse

Toronto, le 14 août, 2013 – Une étude réalisée par CAMH auprès d’un échantillon représentatif de services à la jeunesse de tout le Canada révèle que deux clients sur cinq sont confrontés à la fois à de graves problèmes de santé mentale et à des problèmes liés à la consommation de drogues et d’alcool. L’étude révèle aussi qu’une collaboration accrue entre prestataires améliore la qualité des services.
Gloria Chaim and Dr. Joanna Henderson
Les codirectrices du projet : Gloria Chaim, directrice clinique adjointe du Programme pour les enfants, les jeunes et leur famille de CAMH (gauche) et la Dre Joanna Henderson, chef de recherche du Programme pour les enfants, les jeunes et leur famille de CAMH.
 
Basé sur des projets pilotes semblables de CAMH, en Ontario, le projet national relatif au dépistage des problèmes liés à la consommation de drogues et d’alcool et des problèmes de santé mentale chez les jeunes, qui a fait appel à dix réseaux de services de cinq provinces et de deux territoires, a étudié les besoins des jeunes âgés de 12 à 24 ans. Les prestataires de services dans ces réseaux oeuvraient auprès de divers secteurs : santé mentale, traitement de l’alcoolisme et de la toxicomanie, protection de l’enfance, éducation, justice, services sociaux, etc. Le personnel de ces organismes utilisait un outil standard permettant de dépister, de façon rapide et fiable, l’existence de

multiples troubles mentaux ou de formes de dépendance.

« On sait qu’une intervention précoce et des soins spécialisés seraient très bénéfiques pour les jeunes aux prises avec des troubles mentaux et la consommation de drogues et d’alcool, mais la plupart de ces problèmes risquent de passer inaperçus, parfois bien après l’entrée dans l’âge adulte, déclare la Dre Joanna Henderson, chef de recherche du Programme pour les enfants, les jeunes et leur famille de CAMH et codirectrice du projet. L’utilisation d’un outil de dépistage standard par les prestataires de services fournit une stratégie de sensibilisation aux besoins des jeunes et un langage commun permettant la collaboration de différents services. »

« Les chiffres sont éloquents et ils nous permettent de mieux prendre en compte les problèmes auxquels sont confrontés nos jeunes, dit Gloria Chaim, directrice clinique adjointe du Programme pour les enfants, les jeunes et leur famille de CAMH et codirectrice du projet. Nous espérons que l’emploi d’un outil de dépistage commun à tous les secteurs aidera au développement de modèles concertés de réseaux de services à l’échelle du pays. »

Les chiffres révélés par l’étude soulignent le besoin d’une meilleure accessibilité des soins :

  • 2 jeunes sur 5 soumis au dépistage présentaient des troubles concomitants (troubles mentaux et problèmes liés à la consommation d’alcool et de drogues).
  • 52 % des garçons et 39 % des filles de tous les groupes d’âge ont fait état de graves préoccupations liées à la consommation d’alcool et de drogues.
  • 73 % des filles et 58 % des garçons ont fait état de troubles mentaux importants, dont dépression et anxiété.
  • 69 % des garçons et 56 % des filles de 12 à 15 ans ont fait état de troubles du comportement, dont impulsivité et manque d’attention.
  • 47 % des jeunes ont dit avoir eu des idées suicidaires à un moment de leur vie, et un sur sept a déclaré avoir songé au suicide au cours du dernier mois.
  • 60 % des filles et 41 % des garçons ont fait état de détresse d’origine traumatique.


Recommandations favorisant l’amélioration du système :

  • Protocoles de soins tenant compte des différences de besoins des deux sexes.
  • Services prenant en compte les besoins différents des jeunes selon leur phase de développement.
  • Services de prévention du suicide, avec dépistage précoce des tendances suicidaires et services intensifs de santé mentale.
  • Renforcement des capacités de traitement des cas de cooccurrence de troubles mentaux et de problèmes liés à la consommation d’alcool et de drogues.
  • Mise en vigueur, pour tous les secteurs, de tests de dépistage uniformes des troubles mentaux et des problèmes liés à la
  • consommation d’alcool et de drogues, vu le taux élevé de consommation d’alcool et de drogues et de troubles mentaux chez les jeunes.
  • Renforcement des capacités pour les soins prenant en compte les traumatismes subis et les soins post-traumatiques proprement dits.


Le projet national relatif au dépistage des problèmes liés à la consommation de drogues et d’alcool et des problèmes de santé mentale chez les jeunes a été financé par le Programme de soutien au financement du traitement de la toxicomanie de Santé Canada en vue de promouvoir la collaboration entre les organismes de services aux jeunes de tout le Canada.

Standard téléphonique 416 535-8501
Ligne d’information de CAMH Toronto: 416 595-6111 Sans frais: 1 800 463-6273
Lignes d'aide de ConnexOntario
Complexe
rue Queen
1001, rue Queen O.
Toronto (ON)
M6J 1H4
Pavillon
rue Russell
33, rue Russell
Toronto (ON)
M5S 2S1
Pavillon
rue College
250, rue College
Toronto (ON)
M5T 1R8
Nos 8 bureaux en Ontario