Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Naviguer vers le haut
EnglishFrancais
current_year Centre de toxicomanie et de santé mentale

L’importance des mentors

En collaboration avec CAMH, les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada (GFGSC) viennent de publier les premiers résultats de l’une des plus importantes études de recherche jamais effectuées sur le mentorat. L’étude se propose de suivre l’expérience de près de 1 000 enfants et adolescents inscrits au sein de programmes Grands Frères Grandes Sœurs, et les résultats actuels indiquent que les jeunes qui bénéficient de la présence d’un mentor dans leur vie sont beaucoup plus confiants à l’égard de leurs aptitudes scolaires et bien moins nombreux à avoir des problèmes de comportement.

L’étude, financée par l’Institut canadien de recherche en santé, est réalisée par une équipe dirigée par le Dr David DeWitt, chercheur principal au bureau de CAMH de London et la Dre Ellen Lipman, psychiatre et professeure à l’Université McMaster de Hamilton. « Nous avons montré que la corrélation positive était indépendante de l’âge de l’enfant, de son histoire personnelle, de sa situation familiale et de son identité culturelle, a commenté M. DeWit. Dans quelque temps, les organismes Grands Frères Grandes Sœurs seront en mesure de conseiller les mentors sur les meilleures méthodes de tisser des liens avec leur « petite sœur » ou « petit frère », et il sera également plus facile de déterminer qui sont les enfants qui bénéficieraient le plus de la présence d’un mentor».

Les conclusions actuelles de l’étude ne donnent qu’un petit aperçu de ce qui transparaîtra au cours des mois et des années à venir. Chaque nouvelle conclusion publiée fera ressortir encore plus nettement la corrélation entre le mentorat et la réussite des enfants et la raison de cette corrélation, et elle révélera les pratiques des Grands Frères Grandes Sœurs les plus fécondes. 

Principales constatations

  • Chez les filles qui bénéficient de la présence d’une Grande Sœur, l’incidence de l’intimidation des pairs, des querelles, du mensonge ou de l’expression de la colère est le quart de ce qu’elle est chez celles qui n’en bénéficient pas.
  • La confiance dans les aptitudes scolaires est deux fois et demie plus élevée chez les filles qui ont une Grande Sœur.
  • Les garçons qui ont un mentor sont deux fois plus nombreux à aimer l’école et à penser qu’il est important de bien réussir dans leurs études.
  • Les garçons qui ont un mentor sont aussi deux fois moins nombreux à adopter des comportements répréhensibles. L’intimidation, les querelles, les mensonges et tricheries et les manifestations de colère sont nettement moins fréquents chez eux que chez que les garçons qui n’ont pas de mentor. 
Standard téléphonique 416 535-8501
Ligne d’information de CAMH Toronto: 416 595-6111 Sans frais: 1 800 463-6273
Lignes d'aide de ConnexOntario
Complexe
rue Queen
1001, rue Queen O.
Toronto (ON)
M6J 1H4
Pavillon
rue Russell
33, rue Russell
Toronto (ON)
M5S 2S1
Pavillon
rue College
250, rue College
Toronto (ON)
M5T 1R8
Nos 8 bureaux en Ontario